Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 21/10/2019 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2593 fois - 11 commentaires


Le vélo électrique roule aussi à l’hydrogène


Les vélos à assistance électrique connaissent aujourd’hui un succès grandissant et portent la croissance du marché du cycle dont ils représentaient 40% du chiffre d’affaires en 2018. Si la quasi-totalité des VAE fonctionnent à l’aide de batteries lithium-ion, une entreprise française a créé le premier vélo à hydrogène de série (quelques prototypes existaient déjà) fonctionnant avec une pile à combustible. Des vélos qui ont été l’une des attractions du dernier sommet du G7 organisé en août à Biarritz où 200 vélos à hydrogène ont été mis à la disposition des journalistes accrédités.
Des vélos conçus et développés par Pragma Industries, que nous avons pu découvrir lors du symposium « Sophia Bearthdays » sur les solutions pour lutter contre le réchauffement climatique, organisé dans le cadre de la célébration des 50 ans de la technopole de Sophia Antipolis. C’est d’ailleurs de l’ambition d’avoir un impact positif sur le changement climatique, conjuguée au savoir-faire de Pragma Industries dans la production de piles à combustible compactes, qu’est nait l’idée de créer ce premier vélo électrique à hydrogène.


Pragma Industries à contre-courant

Une idée qui allait à contre-courant de la tendance observée sur l’utilisation de l’hydrogène dans les transports. Même si certains constructeurs automobiles comme Toyota ou Hyundai développent des voitures à hydrogène, la plupart des projets actuels concernent des véhicules lourds (trains, tramways, bus ou poids-lourds). Il faut dire que l’hydrogène est particulièrement adapté aux transports gourmands en énergie. Fort de son expérience tirée d’une quinzaine d’années d’activité dans la fourniture de piles à combustible dans plus de 40 pays, Pragma Industries fait le pari d’utiliser également l’hydrogène dans la mobilité douce.
L’entreprise implantée à Biarritz estime en effet que l’hydrogène peut parfaitement être utilisé pour des véhicules légers (vélos électriques, scooters, quadricycles), notamment pour la « mobilité du dernier kilomètre ». Après quatre années de développement, la société a lancé en 2017 la commercialisation de son premier vélo électrique utilisant l’hydrogène comme stockage d’énergie embarqué. Propulsé par une pile à combustible, ce vélo zéro émission baptisé Alpha disposait d’une autonomie allant jusqu’à 100 km et pouvait se recharger en une minute auprès d’une station dédiée.



Alpha, le vélo à hydrogène

En 2019, une seconde version du vélo Alpha est apparue, disponible à l’achat est à la location. Alpha offre désormais une autonomie de 135 à 150 km en fonction du type de conduite, de la topologie et du poids du cycliste. Une autonomie très supérieure à celle des VAE fonctionnant avec des batteries lithium-ion conventionnelles d’une capacité de 360Wh, qui avoisine souvent les 50 km. Une autonomie et des performances constantes quelques soient les conditions météorologiques, y compris par temps froid.
Alpha est équipé d’une bonbonne contenant 2 litres d’hydrogène compressé. Un gaz qu’une petite pile à combustible transforme en électricité qui alimente le moteur électrique du vélo. Outre sa grande autonomie, l’autre gros avantage du vélo à hydrogène réside dans sa recharge quasi-instantanée sur des stations dédiées fournies par Pragma Industries qui propose une offre globale à ses clients. Un atout appréciable car une grande partie des coûts opérationnels des services de location en free-floating sont liés à l’énergie et à la recharge. Non seulement un vélo à hydrogène embarque 2 à 3 fois plus d’énergie qu’un VAE classique, mais son temps de recharge est très court puisqu’il ne prend qu’une minute ou deux.



Les publics visés

Même si ce vélo Alpha semble adapté pour un déploiement dans des services de location en free-floating, ce ne devrait pas être dans un premier temps la cible prioritaire de Pragma Industries. La raison majeure est liée au coût actuel de ce vélo, qui s’élève à 7 000 €. A ce prix, vu les dégradations que subissent aujourd’hui les flottes de vélos en free-floating, il parait difficilement imaginable de les intégrer dans ce type de services. De même, les particuliers ne constituent pas une cible, d’autant plus qu’ils auraient des difficultés pour trouver une station de recharge à proximité. Mais si le prix de ce vélo à hydrogène est aussi élevé, c’est parce qu’il est encore produit en petite série. Les prix devraient rapidement baisser et la société a déjà un objectif de prix à 4 000 € d’ici deux ans.
En attendant, Pragma Industrie vise les flottes captives d’entreprises pour leur personnel dans le cadre de la mise en place d’un PDE ou d’un Plan de Mobilité. Les collectivités territoriales et les Offices du Tourisme sont également ciblés, soit pour mettre les vélos à disposition de leurs agents, ou bien pour mettre en place un service de locations touristiques. Tout en offrant des autonomies importantes, la solution proposée par Pragma Industries transforme la gestion du parc de vélos en un jeu d’enfant en faisant disparaître le casse-tête de la recharge des batteries. Selon l’entreprise, elle offre par ailleurs une efficacité et une productivité maximale tout en protégeant l’environnement. Ceci d’autant plus que les stations de recharge peuvent stocker de l’énergie propre en produisant l’hydrogène à partir d’énergies renouvelables.



Une industrialisation en marche

Outre le caractère innovant de ce service très attractif, c’est sans doute cette ouverture vers des solutions de mobilité totalement décarbonées qui a particulièrement séduit le Président du Chili lors de sa venue à Biarritz pour le G7. Sebastián Piňera fut tellement sous le charme qu’il souhaita que Pragma Industries puisse livrer 1 000 vélos à hydrogène pour la prochaine COP25 qui se déroulera à Santiago en novembre. Une mission impossible compte tenu des délais de livraison et des stocks disponibles. L’entreprise biarrote pourrait tout de même livrer un certain nombre de vélos l’an prochain au Chili, avec des stations de recharge alimentées par des panneaux solaires.
Une production de près de 1 000 vélos à hydrogène est d’ores et déjà engagée pour 2020 afin de répondre aux futures commandes des clients. Des commandes qui viendront gonfler la flotte des vélos à hydrogène en exploitation comme par exemple dans la Manche où des services sont opérés par les Offices du Tourisme de Saint-Lô et de Cherbourg ; dans l’agglomération de Chambéry ; en Touraine et bien sûr dans le Pays Basque. L’industrialisation est en marche et le fondateur de Pragma Industries, Pierre Forté, a pour objectif d’écouler 25 000 exemplaires de ses vélos d’ici 5 ans. S’il y parvient, il aura pleinement réussi sa mission de démocratiser l’hydrogène-énergie verte et les piles à combustible.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | VAE | Vélos à hydrogène | Hydrogène | Pragma Industries | Sommet du G7 | Biarritz
Catégories : Vélo électrique |

Commentaires

Posté le 21-10-2019 à 10:09:06 par J.M.F.91

TRES BELLE INNOVATION . SON PRIX ? STATIONS DE RECHARGES HYDROGENE ? SEULS LES MOIS AVENIRS PARLERONT ......
FELICITATIONS AU CONSTRUCTEUR . V.A.E.....MENT VOTRE .

Posté le 21-10-2019 à 10:09:06 par J.M.F.91

TRES BELLE INNOVATION . SON PRIX ? STATIONS DE RECHARGES HYDROGENE ? SEULS LES MOIS AVENIRS PARLERONT ......
FELICITATIONS AU CONSTRUCTEUR . V.A.E.....MENT VOTRE .

Posté le 21-10-2019 à 11:40:55 par astrocg

remarque : des prix sont cités dans l’article
autant je reste dubitatif pour l’électrification à très gros volumes pour les véhicules lourds type voiture ou camion, autant je reste prudent sur l’avantage de l’hydrogène sur les véhicues légers vélos ou scooters

Posté le 21-10-2019 à 11:47:24 par electronlibre

C’est ce que j’appelle de la poudre aux yeux, pas d’avantages décisifs(qui a besoin de plus de 50km par jour à vélo), installation de stations nécessitant des normes sévères et à quel prix?
Que les entreprises et les collectivités fassent leurs comptes mais j’ai un doute sur la viabilité économique de ce concept...
Rappel: L’hydrogène recombiné à l’oxygène donne la vapeur d’eau, principale GES dans l’atmosphère(72% des GES contre 0,004% pour le CO2).
Tout cela ne sert qu’une économie qui veut toujours plus de croissance, incompatible avec la préservation de l’environnement...

Posté le 21-10-2019 à 14:20:58 par H2

Vu et essayé pour la première fois dans La Manche. Un bon VAE et une bonne idée. L’initiative est courageuse, bravo.

Posté le 21-10-2019 à 17:23:38 par Daniel chez H2

J’avais vu un autre modèle avec des capsules d’hydrogène il y a quelques années. Qu’est-il devenu ? Oublié ou commercialisé ?

Posté le 22-10-2019 à 07:34:42 par MV

http://www.webtimemedias.com/article/innovation-de-rupture-nice-le-velo-electrique-sur-pile-hydrogene-20130530-52413

Posté le 24-10-2019 à 10:53:02 par CHL17

En voilà une belle fausse bonne idée ! Comment construire un produit complexe, qui nécessitera de la maintenance (raccordement bonbonne à la PAC), un produit cher, un produit non efficient du puit à la roue (en fait 3x moins qu’un VAE normal)et enfin un produit plus polluant si on intègre la fabrication du vélo et de son "usine à gaz" ainsi que la production d’H2 aujourd’hui essentiellement produite à partir du méthane donc production de CO2. Je précise que même si le H2 est produit à partir d’une électrolyse, le bilan énergétique est déplorable

Posté le 24-10-2019 à 11:42:19 par Christophe

@CHL17
Vous dites : "un produit non efficient du puit à la roue (en fait 3x moins qu’un VAE normal)", cela nécessite une démonstration de votre part.

"un produit plus polluant si on intègre la fabrication du vélo", là aussi cela nécessite une démonstration de votre part par comparaison avec un VAE offrant la même autonomie.

Posté le 27-10-2019 à 11:03:25 par laederich

Bravo, belle initiative!
La société Pragma envisage t elle également de fabriquer des trotinettes et des quads à hydrogène?

Posté le 28-10-2019 à 19:00:22 par H2

Pas officiellement d’après ce que je sais.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Des nouveautés électriques attendues au salon de Los Angeles
Premier salon automobile de la saison en Amérique du Nord, le Los Angeles Auto Show a pris de plus en plus d’ampleur au cours des dernières années au point de voler...
Un Livre blanc sur la mobilité en free-floating
Depuis quelques années, dans la lignée du développement de la mobilité partagée et de l’explosion du taux d’équipement en smartphone, de nouvelles offres de transport...
Kia dévoile un nouveau concept de SUV électrique
Après Imagine, une berline 4 portes 100% électrique, au dernier salon de Genève, Kia a présenté un nouveau concept car électrique à Shanghai lors de la China...
Expérimentation V2G réussie pour EDF à Nice
Depuis le 4 octobre, EDF mène avec succès à Nice une expérimentation « Vehicle to Grid » et « Vehicle to Home ». Une expérimentation de smart charging à l’aide de...
Hyundai HDC-6 Neptune : Un concept de camion à hydrogène
De plus en plus présent dans la filière de la mobilité à hydrogène, Hyundai vient de dévoiler un concept de tracteur routier électrique à pile à combustible destiné à...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact