Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 19/07/2019 à 09:30 par Philippe Schwoerer - Lu 2718 fois - 4 commentaires


Prime à la conversion : Recentrage sur les modèles électriques


Le décret n°2019-737 daté du 16 juillet 2019 amorce un recentrage sur les modèles les moins émissifs à l’utilisation. En l’état, les dispositions qui entreront en vigueur dès le 1er août prochain élimineront, au moins jusqu’au 1er septembre prochain, les véhicules diesel du bénéfice de la prime à la conversion. Le dispositif devrait donc profiter davantage aux voitures particulières et utilitaires légers électriques. Quelques flous dans le texte appellent à attendre la publication officielle des mesures complètes concrètes, à destination des automobilistes, avant de prendre pour argent comptant toutes les annonces qui tournent autour de ce dispositif. Ce dernier vise toujours à accélérer l’élimination des engins perçus actuellement comme les plus nocifs à l’usage pour l’environnement et la santé publique.

2 cas de figure

Désormais, les aides versées au titre de la prime à la conversion diffèreront selon la situation fiscale des particuliers. D’un côté, les ménages considérés comme les plus favorisés, c’est-à-dire ceux « dans les cinq derniers déciles » au sens fiscal. Plus clairement, il s’agit des contribuables dont le revenu de référence par part est supérieur à 13.489 euros. S’ajoutent dans cette catégorie les personnes morales. De l’autre côté, dans le prolongement des mesures introduites il y a quelques mois sur fond de crise des Gilets jaunes, les automobilistes considérés comme les moins favorisés. Fiscalement, ils sont inclus dans les 5 premiers déciles, c’est-à-dire que leur revenu fiscal de référence par part est inférieur ou égal à 13.489 euros. Dans tous les cas, la prime à la conversion ne sera plus accordée pour l’achat d’une voiture particulière ou d’un utilitaire léger dont le prix TTC excède les 60.000 euros, en incluant, s’il y a lieu, le coût d’acquisition ou de la location des batteries.

Ménages aux revenus supérieurs

Pour l’acquisition d’une voiture particulière (M1) ou d’un utilitaire léger (N1) électrique neuf à batterie ou pile hydrogène, les personnes morales et les personnes physiques des 5 derniers déciles peuvent prétendre à 2.500 euros de prime à la conversion en se débarrassant d’un diesel immatriculé avant le 01/01/2001, ou d’un véhicule alimenté à l’essence mis en circulation avant le 01/01/1997. Le montant tombe à 1.000 euros pour un modèle d’occasion. A priori, cette catégorie ne bénéficie plus de la prime pour acquérir un véhicule hybride rechargeable, selon ce qui est indiqué en première partie du décret : « Les ménages dans les cinq derniers déciles et les personnes morales ne sont plus éligibles à la prime à la conversion pour les véhicules achetés classés en Crit’Air 1 ». Un doute subsiste cependant à la lecture de la liste des corrections à apporter au texte encore en vigueur jusqu’à la fin du présent mois de juillet 2019. Par ailleurs, l’aide à l’achat d’un deux-roues (ou tricycles et quadricycle) neuf à moteur électrique d’une puissance maximale nette au moins égale à 2 kW (règlement UE 168/2013) ou 3 kW (directive 2002/24/CE) semble maintenue.

Ménages moins favorisés

Pour les contribuables dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur ou égal à 13.489 euros, 2 cas de figure sont à distinguer : Ceux dont le trajet domicile-travail est supérieur à 30 kilomètres, ou qui parcourent plus de 12.000 km à l’année. Pour eux, la prime à la conversion s’élève potentiellement à 5.000 euros, dans la limite de 80% du prix d’acquisition TTC, pour l’achat d’une voiture particulière ou d’un utilitaire léger électrique - à batterie ou pile hydrogène - ou hybride rechargeable. Pour les automobilistes de cette catégorie qui ne peuvent justifier d’une telle utilisation annuelle, le montant de la prime retombe à 2.500 euros, dans la limite du coût d’acquisition du véhicule toutes taxes comprises. Sans conditions kilométriques, ce sont 1.100 euros d’aide qui sont accordés pour l’achat d’un deux-roues (ou tricycles et quadricycle) neuf à moteur électrique d’une puissance maximale nette au moins égale à 2 kW (règlement UE 168/2013) ou 3 kW (directive 2002/24/CE), dans la limite du coût d’acquisition et de la location de la batterie moins le bonus accordé. En outre, sous conditions, 1.500 ou 3.000 euros peuvent aussi être octroyés pour l’achat d’un modèle thermique émettant moins de 117 grammes de CO2 par kilomètre. Pour rappel, et puisqu’aucune modification n’a été annoncée à ce sujet, les ménages les moins favorisés bénéficient de la possibilité d’éliminer un véhicule diesel un peu plus récent : immatriculé avant le 01/01/2006, contre 01/01/2001 pour les contribuables plus aisés.

Pour tous

Le décret précise que c’est le dispositif le plus avantageux pour les automobilistes bénéficiaires qui s’appliquera à partir du 1er août 2019. A 2 conditions cependant : que le véhicule neuf ait été commandé avant cette date, et que la facturation (ou le versement du premier loyer dans le cas d’une location) soit réalisé au plus tard 3 mois après la date de publication du décret. Pour précision, le texte a été incorporé au Journal officiel du 17 juillet 2019.


Mots clés : prime | conversion | électrique | véhicule | voiture | utilitaire | hybride rechargeable
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Aides financières |

Commentaires

Posté le 19-07-2019 à 10:14:49 par electronlibre

Ce gouvernement, comme tous les autres, n’a rien compris; ces primes n’aideront pas l’environnement puisque c’est une aide à la persistance du "tout voiture", les grands centres continueront d’être pollués au particules fines par des milliers d’autosolistes...
Et baser ces primes pour les VT sur les émissions de CO2 à l’usage est une absurdité sans nom, "l’effet de serre" du CO2 est saturé depuis bien longtemps et donc n’a aucun rapport avec le changement climatique...

Posté le 19-07-2019 à 13:18:14 par AUGIER

Donc 11000 euros dans mon cas pour une VE (6000+5000). C’est top.

Posté le 22-07-2019 à 11:02:20 par gamin

11000 euros, ah ouais ca vaut le coup la.

Posté le 27-07-2019 à 01:45:35 par sylvain

Les 5000€ seront seulement pour ceux qui travaillent ? si on est indépendant ou au chomage on a droit à 2500€ ? si oui de quoi m’inciter à garder mon mazout encore roulant



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Plaidoyer de Sono Motors pour des batteries lithium-ion moins sales
Le constructeur de la Sion, cette voiture électrique à carrosserie solaire a priori livrable dès le second semestre 2020, a choisi un style original pour donner son...
Eurocka, un spécialiste du scooter qui étend son offre électrique
Implantée en région parisienne depuis une quinzaine d’année, à Bobigny, Eurocka est une marque française qui conçoit, fabrique, importe et distribue des scooters...
DIY : Réparer une batterie plomb de vélo à assistance électrique
Les vacances sont propices à 2 choses concernant la quête d’un vélo à assistance électrique d’occasion. Tout d’abord dénicher sur son lieu de villégiature, au hasard des...
5.000 euros pour convertir à l’électrique une voiture thermique ?
A la fin d’un reportage de 2 minutes sur la conversion des véhicules thermiques en électriques, diffusé sur TF1 dimanche 11 août 2019 dans le cadre du journal de 13...
CO2, Le Parisien rappelle que la voiture électrique est moins émissive
Dans un article daté du 11 août 2019 et intitulé « Vraiment écolo la voiture électrique ? », le quotidien exploite les chiffres de l’Ademe pour rappeler que sur leur...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact